Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Bibliographie

Maulnes

Monique Chatenet et Fabrice Henrion

Entrées d’index

Index de mots-clés :

château, Renaissance

Index géographique :

France/Maulnes
Haut de page

Texte intégral

1Maulnes : archéologie d’un château de la Renaissance, sous la direction de M. Châtenet et F. Henrion, Editions Picard, Paris, 2004.

2Élevé par le grand architecte et dessinateur Jacques Androuet du Cerceau au rang des “plus excellents bâtiments de France”, le château de Maulnes, l’une des créations les plus originales de la Renaissance européenne, courait inévitablement à la ruine totale quand il fut acquis en 1997 par le Conseil Général de l’Yonne. Connu presque exclusivement par les gravures d’Androuet du Cerceau (1576), considéré comme un caprice plus que comme une œuvre majeure, il a bien failli disparaître dans l’indifférence générale, en dépit de la curiosité passionnée qu’a toujours suscité son étrange plan pentagonal et la source jaillissant au cœur du bâtiment.

3La décision prise par le Conseil Général de l’Yonne d’accompagner la restauration d’un important travail de recherche pluridisciplinaire a permis en quatre ans d’aboutir à un livre rassemblant les approches des historiens, des archéologues et des historiens de l’art. De l’examen attentif des diverses richesses du sujet naît une vision entièrement renouvelée de ce château insolite, dont l’originalité est bien loin de se limiter à une figure géométrique.

4De son chantier, on ne connaissait jusqu’à l’étude que les marchés de charpente et de maçonnerie passés en mai 1566, mais sa construction, au-delà de l’idée et du geste architectural, apparaît maintenant comme une succession d’étapes et de repentirs, d’hésitations et d’adaptations aux contraintes du terrain et des matériaux, vision que seule l’archéologie pouvait offrir. Des dessins de du Cerceau, on ne retient aujourd’hui que l’image du projet, ou peut-être d’un projet, bien éloigné de ce que l’étude a révélé, ne serait-ce qu’avec l’abandon brutal du chantier provoqué sans doute par la mort prématurée du duc en août 1573.

5Son aménagement également et son occupation, reconstituées à partir de traces ténues, illustrent le cadre de vie des commanditaires, le duc et la duchesse d’Uzès, le raffinement du logis (plafonds à enrayures, décors peints et habillage des murs, complexité des sols) et leur soucis de confort spécialement illustré par l’appartement des bains, rare exemple en Europe aussi bien conservé au point que l’on puisse en comprendre le fonctionnement.

6Enfin, le cadre historique général et particulier de la naissance du château est plus clairement établi sans que l’on puisse toutefois saisir les réelles motivations du couple à bâtir en pleine forêt et encore moins savoir qui est l’auteur des plans.

7Maulnes se révèle ainsi un exemple unique d’hybridation de conceptions architecturales italiennes et d’un art de bâtir à la française, un témoin exceptionnel du raffinement et de la culture des grands seigneurs de la cour des Valois au temps des guerres de Religion.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Monique Chatenet et Fabrice Henrion, « Maulnes », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 9 | 2005, mis en ligne le 08 novembre 2006, consulté le 23 mars 2017. URL : http://cem.revues.org/815 ; DOI : 10.4000/cem.815

Haut de page

Auteurs

Monique Chatenet

Fabrice Henrion

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org