Navigation – Plan du site
Projets de rencontres 2005-2006

Autel III (programme)

Dijon, 6 octobre 2005
Alain Rauwel

Entrées d’index

Index de mots-clés :

autel
Haut de page

Texte intégral

1Dans le quatrième numéro de ce bulletin paraissait un questionnaire d’orientation, “Pour une approche de l’autel chrétien médiéval”. Les médiévistes de l’équipe d’Auxerre/Dijon se sont réunis deux fois, en 2001 et 2003, pour commencer à examiner les problèmes qu’il posait1. En octobre 2005 aura lieu la troisième et dernière rencontre de ce cycle. Elle voudrait aborder des points laissés jusque-là au second plan, et envisager les moyens de proposer à la communauté scientifique une synthèse renouvelée sur l’autel, un siècle après Braun2.

2Le premier point à considérer porte sur le vocabulaire. La différence entre ara et altare n’est pas aussi facile à faire que l’on pense : le premier terme n’est pas réservé aux cultes païens et se maintient fort tard, tandis que le second peut à l’occasion désigner l’autel des idoles (comme dans le texte célèbre de Bède sur la conversion des Anglais, où ara et altare sont synonymes en un sens non-chrétien). L’évolution de ce binôme lexicographique reste à baliser plus précisément. D’autre part, “autel” sert très souvent, dans les chartes, à indiquer les droits et revenus attachés au contrôle d’une église : il reviendra à un diplomatiste de nous éclairer là-dessus.

3Le rôle de l’autel dans l’espace ecclésial est évidemment plus facile à observer dans le cadre des grands sanctuaires très documentés, cathédrales, abbatiales ou collégiales. Jusqu’ici, nous nous sommes surtout attachés à l’autel majeur en tant que centre de l’édifice, comme à Laon. Nous aurons d’ailleurs à insister sur le caractère privilégié de ces tables à partir des cas assez nombreux où elles sont réservées à certaines catégories de prêtres. Mais il sera utile aussi de renverser la perspective en sorte de privilégier les autels secondaires, ceux des absidioles, des transepts, des chapelles latérales. À l’échelle d’un grand bâtiment comme la métropole sénonaise, nous verrons qu’ils dessinent, dans leur pluralité, une véritable géographie sacrée.

4En se rapprochant de l’autel considéré pour lui-même, comme monument, on peut considérer comme acquis le panorama de la diversité formelle, tant en étendue qu’en aspect. Peut-être conviendrait-il de revenir encore sur la question du retable, sa chronologie et ses fonctions cultuelles. Mais c’est l’épineux problème de la position du célébrant qui continue à attirer l’attention. Certains historiens d’art proposent des schémas d’évolution fondés sur le décor, notamment les antependia, qui les conduisent à postuler une orientation tardive versus orientem. Cela, toutefois, fait bon marché des indications contenues dans les Ordines et dans les traités sur la symbolique du culte, où le christocentrisme est d’emblée souligné.

5On voit par cet exemple que le thème de l’autel est par excellence producteur de dialogue entre les spécialités : le liturgiste attaché aux sacramentaires risque d’extrapoler indûment s’il ne confronte pas ses idées à la connaissance des vestiges acquise par l’archéologue, de même que ce dernier ne pourra interpréter correctement les traces souvent ténues laissées par les aménagements liturgiques carolingiens ou romans qu’en voyant à quels rites précis elles peuvent se rattacher. C’est d’un tel dialogue que naîtra sans doute l’intérêt de la prochaine rencontre.

Haut de page

Note de fin

1  Voir, Études & Travaux, 1999-2000, CEM 4, p. 101 ; 2000-2001, CEM 5, p. 62-65 ; 2001-2002, CEM 6, p. 163-164.
2  J. Braun, Der christliche Altar in seiner geschichtlichen Entwicklung, Munich, 1924, 2 vol.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Rauwel, « Autel III (programme) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 9 | 2005, mis en ligne le 04 octobre 2006, consulté le 22 août 2014. URL : http://cem.revues.org/778 ; DOI : 10.4000/cem.778

Haut de page

Auteur

Alain Rauwel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org