Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Projets de recherche

Terres cuites architecturales et datation

Groupe de recherche européen CNRS
Christian Sapin

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Ce groupement de recherche réunit des partenaires qui, jusqu’à présent, avaient mené des actions isolées autour de certains sites de référence. En effet, les archéologues et historiens de l’art du LAMOP et de l’UMR 5594 avaient contacté séparement différents laboratoires susceptibles d’apporter des réponses sur la datation de matériaux TCA de plusieurs monuments qui leur paraissaient des clefs pour plusieurs problématiques historiques et archéologiques (production, économie, échange, référence à l’Antiquité, datation… etc.). Alors que plusieurs réponses commençaient à apparaître à l’issue de datation par 14C des charbons de bois contenus dans les mortiers, il est apparu indispensable de contrôler d’une part, les résultats proposés en datation absolue, et d’autre part, de mettre en œuvre d’autres méthodes d’analyse pour les nombreux sites où aucune analyse en 14C n’était possible. C’est ainsi qu’au cours de l’année 2004 a été mis au point le programme présenté portant sur des sites expérimentaux de l’Ouest de la France posant des problèmes de datation entre le IXe et le XIe siècle (en particulier Saint-Philbert de Grandlieu, le Mont-Saint-Michel, Saint-Martin d’Angers, Vieux-Pont en Auge et de nombreuses églises de Normandie…) et associant ainsi officiellement des partenaires avec lesquels des contacts avaient été établis ces dernières années.

2Ce projet réunit principalement plusieurs laboratoires CNRS :

  • Laboratoire Archéologie, culture et société - UMR 5594, Auxerre-Dijon

  • Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (LAMOP) – UMR 8589, Paris I

  • Institut de recherche sur les archéomatériaux (IRAMAT-CRPAA) – UMR 5060, Bordeaux

  • Civilisations Atlantiques et Archéosciences – UMR 6566, Rennes

  • Géosciences-Rennes - UMR 6118, Rennes

  • Archéométrie et archéologie : origine, datation et technologies des matériaux – UMR 5138, Lyon

  • Laboratoire de Chronolo-écologie de Besançon – UMR 6565, Besançon

  • Centre européen d’archéométrie, Liège

  • Luminescence Laboratory, Department of Archaeology, University of Durham, Durham

  • Centro Universitario per le Datazioni Milano Bicocca, Milan

  • LDL 1 BBCC (Laboratorio di Datazione mediante Luminescenza e di Metodologie Fisiche applicate ai Beni Culturali), Catane.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Sapin, « Terres cuites architecturales et datation », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 9 | 2005, mis en ligne le 03 novembre 2006, consulté le 29 avril 2017. URL : http://cem.revues.org/759 ; DOI : 10.4000/cem.759

Haut de page

Auteur

Christian Sapin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org