Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Projets de rencontres 2008-2009

Les « Toits de l’Europe II » (2008-2009). Mise en œuvre d’une méthodologie partagée pour l’étude, la conservation et la mise en valeur des toitures historiques

Auxerre, Workshop, 6-10 octobre 2008
Sylvain Aumard

Entrées d’index

Index de mots-clés :

toiture
Haut de page

Texte intégral

Charpentes et matériaux de couverture

1Dans le cadre du projet « Les toits de l’Europe », reconduit en 2008-2009 1, la rencontre d’Auxerre a pour objectif de faire un tour d’horizon des recherches menées dans un domaine encore mal connu du bâti médiéval : les matériaux de couverture. Si les travaux d’étude sur les charpentes anciennes se sont considérablement développés au cours de ces dernières décennies, notamment grâce à la dendrochronologie, très peu ont porté une attention particulière aux matériaux recouvrant ces ouvrages. Malgré de nombreuses mentions écrites, les textes offrent une description peu explicite de leur forme. Leurs vestiges sont difficiles à appréhender en raison de leur grande fragmentation dans les contextes de fouille, de leur faible élaboration sur le plan stylistique et de leur situation en hauteur dans le bâti.

2En France, depuis une quinzaine d’années, des observations, sans cesse plus nombreuses, ont vu le jour, et ces données posent désormais de nouvelles questions aux chercheurs, tant en ce qui concerne les méthodes de travail que les données de comparaison. L’indigence des travaux de synthèse dans le domaine de l’histoire des matériaux et des techniques de couverture constitue un frein au développement de cette approche. Elle invite les organisateurs de ce workshop à proposer une rencontre afin de confronter les expériences, échanger des informations et définir d’éventuelles perspectives de travail. L’accueil de cette rencontre à Auxerre permettra de faire le point sur les travaux français, notamment sur ceux entrepris dans le département de l’Yonne au cours de ces dernières années et d’ouvrir les discussions vers d’autres expériences européennes. Au cours de ces interventions, l’approche des charpentes ne sera pas oubliée car, outre leur rôle structurel fondamental, leur conception occupe souvent une place déterminante dans le choix du matériau de couverture.

3Il est proposé un programme en trois axes répartis sur trois journées. Le premier abordera les questions méthodologiques touchant à l’identification et à la datation de ces matériaux ainsi que l’apport de l’archéométrie dans ces problématiques, sans oublier d’autres aspects comme l’analyse de l’iconographie. Le deuxième permettra de confronter les observations et les travaux réalisés dans différentes régions françaises, ainsi que d’évoquer les délicates questions de techniques et de formes de couvertures en fonction de l’environnement naturel (ressources, climats…). Si les questions se concentrent pour une bonne part sur les connaissances acquises, la problématique de l’impact que ces dernières peuvent avoir dans la compréhension du monument au moment de sa restauration et dans les choix difficiles auxquels l’architecte est confronté ne sera pas oubliée.

Le projet les « Toits de l’Europe »

4Depuis une dizaine d’années, des archéologues et dendrochronologues de l’université de Liège (Belgique) étudient, en collaboration suivie avec d’autres institutions belges, françaises, luxembourgeoises, allemandes, polonaises et tchèques, les charpentes de toitures de monuments historiques européens et réfléchissent à leur conservation. De ces contacts, il en ressort une volonté de travailler ensemble au sein d’un réseau européen multidisciplinaire, en partenariat étroit avec des ingénieurs, des architectes et des artisans.

5Les objectifs du projet sont de :

  • démontrer aux autorités politiques et aux responsables du patrimoine que la toiture à deux versants d’un monument historique renferme quantité d’informations matérielles pour l’histoire du monument lui-même, l’histoire de l’art en général, l’histoire des techniques et de la circulation des savoir-faire en Europe, ainsi que pour la conservation du monument ;

  • mettre en place un réseau de spécialistes de la toiture dans le domaine de l’étude et de la conservation des monuments historiques ;

  • mettre en place une méthode de travail commune dans les quatre pays partenaires à partir de premières recherches ciblées sur les églises ;

  • créer les conditions pour élargir l’action à d’autres pays et préparer un programme pluriannuel.

6Piloté par le Centre européen d’archéométrie de l’université de Liège, ce projet se concrétise notamment par des ateliers de rencontre organisés dans chacun des pays partenaires.

7Ces workshops représentent l’activité principale du projet et consistent en une série d’activités de réunion d’échange et de réflexion, ainsi que de collecte d’informations menées sur le terrain. L’autre activité du projet comprend un volet consacré à la valorisation des recherches : conférences publiques ; visites guidées (Journées du patrimoine) ; démonstrations d’artisans ; publication d’un livre sur les toitures ; production d’un DVD ; création d’un site web www.roofs.eu à partir du site existant (« http://www.roofs.cz ») ; réalisation de panneaux d’information.

Programme

lundi 6 octobre : problématiques et méthodes

8Réunion administrative entre les pays partenaires.

9Christian Sapin et Patrick Hoffsummer, Introduction.

10Sylvain Aumard, Introduction à l’étude des matériaux de couverture : historiographie et problématiques.

11Sylvain Aumard, Méthodes et datations : vers une archéologie des couvertures ?

12Présentation de la matériauthèque du CEM et discussion libre autour des collections.

13Visite de la cathédrale d’Auxerre et du centre-ville.

14Stéphane Büttner, L’approche pétrographique des terres cuites et des liants.

15Catherine Baradel, Toits polychromes et iconographie.

mardi 7 octobre : aperçus régionaux

16Emmanuel Poil, Tuiles carolingiennes et romanes de Nevers (sous réserve) ou Pierre Mille, Les découvertes de bardeaux en milieu humide (sous réserve).

17Frédéric Épaud, Observations en Normandie.

18Jean-Yves Hunot, Observations en Anjou.

19Nathalie Bonvalot et Yves Jeannin, Est de la France et Franche-Comté.

20Sébastien Bully et Laurent Fiocchi, Archéologie des toitures et restitution, exemples jurassiens (Saint-Lupicin, Saint-Claude et Baume-les-Messieurs).

21Bruno Phalip et Laurent Fiocchi, Le Massif central, transition vers le Sud ?

22Philippe Bernardi et Émilien Bouticourt, Sud-Est et Provence.

mercredi 8 octobre : excursion dans le Tonnerrois

23Chablis, église Saint-Pierre, charpente XIIe siècle (sous réserve).

24Atelier de charpente traditionnelle Dulion à Ancy-le-Franc ; visite de l’atelier et des échantillons de matériaux, maquette à la Philibert de l’Orme… ; visite d’une toiture en lave (sous réserve).

25Tonnerre : Hôtel-Dieu (XIIIe siècle) ; Hôtel d’Uzès ou 8 rue du Prieuré (charpente à la Philibert de l’Orme) ?

jeudi 9 octobre : archéologie et restauration

26Paul Barnoud, Restauration d’une couverture en tuiles plates sur pente faible, le cas de Courtefontaine.

27Christian Sapin et Benoît Delarozières, Entre lave et tuiles, discussions sur les choix archéologiques et les choix techniques à propos de récentes restaurations.

28Discussion générale et présentations libres par les participants étrangers :

29Nathaniel Alcock, Toitures en chaume (?).

30après-midi : excursion dans l’Auxerrois

31Vermenton, église Notre-Dame (XIVe siècle) et abbaye de Reigny (XIVe siècle).

32Soir : conférence grand public à l’auditorium de l’abbaye Saint-Germain Dominik Maczynski : Églises et synagogues en bois de Pologne.

vendredi 10 octobre : excursion dans le Sénonais

33Sens, cathédrale Saint-Étienne (XIIIe siècle).

34Saint-Julien du Sault : église (XIIIe siècle) ; maisons médiévales du XIIIe et du XVe siècle.

Organisation et coordination

35Sylvain Aumard et Christian Sapin, Centre d’études médiévales

36Patrick Hoffsummer et Sarah Crémer, Université de Liège

Participants

37Intervenants administratifs :

38Chantal Palluet, CNRS/CEM.

39Intervenants scientifiques français :

40Sylvain Aumard, Centre d’études médiévales

41Catherine Baradel, université de Bourgogne

42Philippe Bernardi, CNRS/Aix-en-Provence

43Nathalie Bonvalot, ministère de la Culture (DRAC Franche-Comté)

44Émilien Bouticourt, université d’Aix-en-Provence

45Sébastien Bully, archéologue

46Stéphane Büttner, Centre d’études médiévales

47Benoît Delarozières, architecte DPLG

48Frédéric Épaud, CNRS

49Laurent Fiocchi, Université de Clermont 2

50Jean-Yves Hunot, Conseil général du Maine-et-Loire

51Yves Jeannin, ministère de la Culture (DRAC Franche-Comté)

52Pierre Mille, INRAP (sous réserve)

53Emmanuel Poil, INRAP (sous réserve)

54Bruno Phalip, université de Clermont 2

55Didier Pousset et Christine Locatelli, Dendrochronology consulting

56Autres participants européens :

57Belgique : Patrick Hoffsummer (ULG) et Sara Crémer (ULG)

58France : Rachel Touzé (CRMH/Paris)

59Pologne : Dominik Maczynski (Centre national de recherches et de documentation des Monuments historiques, Varsovie)

60République Tchèque : Jiří Bláha (Académie des sciences, Prague)

61Italie : Marco Fioravanti (université de Florence) et Gennaro Tampone (université de Toscane)

62Royaume-Uni : Nathaniel Alcock (House Histories)

Haut de page

Notes

1 Projet piloté par l’université de Liège et soutenu par la Commission européenne (programme-cadre Culture 2007-2013).
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvain Aumard, « Les « Toits de l’Europe II » (2008-2009). Mise en œuvre d’une méthodologie partagée pour l’étude, la conservation et la mise en valeur des toitures historiques », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 12 | 2008, mis en ligne le 09 juillet 2008, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://cem.revues.org/7422 ; DOI : 10.4000/cem.7422

Haut de page

Auteur

Sylvain Aumard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org