Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Etudes & travaux

L’assistance en Bourgogne (Xe-XVe siècle)

Alain Saint-Denis

Entrées d’index

Index de mots-clés :

assistance, hôpital

Index géographique :

France/Bourgogne
Haut de page

Texte intégral

1Le 18 mars a été organisée au Musée Archéologique de Dijon, une rencontre destinée à rendre compte des recherches réalisées sur l’assistance en Bourgogne. L’objectif était de mettre en valeur trois approches différentes mais complémentaires, celle des services de l’Inventaire général (Ministère des affaires culturelles) destinée à dresser un état du patrimoine hospitalier bourguignon, et celles développées dans le cadre de l’UMR 5594 par les historiens médiévistes et les archéologues.

2Sylvie Le Clech a d’abord présenté la vaste enquête réalisée par l’Inventaire général dans l’ensemble de la Bourgogne, elle en a détaillé les méthodes et proposé quelques-uns des résultats soulignant à quel point cette région est riche d’un patrimoine hospitalier diversifié. L’intérêt de l’Inventaire s’est porté en premier lieu sur les édifices bien connus dont certains, comme l’Hôtel-Dieu de Beaune sont intimement liés à l’image de la Bourgogne. Le travail réalisé a permis de collecter une masse importante de renseignements portant sur le patrimoine mobilier et immobilier. Pour la première fois, il a été possible de constituer des dossiers complets et cohérents permettant de réviser nos connaissances souvent mal fondées sur ces grands monuments. Dans le cas Beaunois, les surprises n’ont pas manqué et il est possible aujourd’hui de faire la part des apports considérables du XIXe siècle dans “restitution” de cet hôpital-modèle du XVe siècle. Les services de l’Inventaire ont également commencé la cartographie de toutes les données recueillies attestant la présence d’établissements d’assistance ou de vestiges dans les localités de la région. La difficulté de cet énorme travail tient pour beaucoup à l’abondance des informations à traiter, car il faut tenir compte tout autant des vestiges médiévaux que des objets d’art laissés par les donateurs ou des collections d’instruments chirurgicaux du début du XXe siècle. Sylvie Le Clech a présenté de façon très vivante toutes les facettes de ce programme, insistant sur les aspects concrets du travail de l’équipe en milieu hospitalier.

3Une partie de l’enquête de l’Inventaire a pu être nourrie par le travail effectué dans le cadre de l’UMR 5594. Depuis 1995, une recherche a été entreprise pour tenter de repérer à l’échelle de la région entière dans la documentation écrite et dans le patrimoine monumental tous les indices attestant de l’existence d’institutions ayant apporté leur aide aux malades et aux pauvres, entre le Xe et le XVe siècle. Cette démarche s’inscrit dans l’actuel renouveau des études hospitalières. Après s’être penchés sur les aspects institutionnels, sur la dimension sociale de l’assistance, sur le fonctionnement des établissements, véritables reflets des préoccupations de leur temps, les historiens de l’assistance tentent aujourd’hui, à l’exemple de Daniel Le Blévec1 d’évaluer l’importance du phénomène et de comprendre son évolution et les différents aspects de son organisation à l’échelle de vastes régions. C’est dans cette perspective que s’inscrit l’investigation méthodique réalisée dans les limites actuelles de la Bourgogne. Étalée sur une dizaine d’années, cette étude a fait l’objet de neuf mémoires couvrant la totalité du territoire régional2. Elle ouvre de nouvelles perspectives sur la connaissance de la société bourguignonne au Moyen Âge en nous renseignant sur la densité et la répartition des maisons d’assistance aux différentes époques de l’histoire du duché. Elle fournit aussi de précieux indices sur l’histoire du peuplement et de l’urbanisation de ce vaste ensemble territorial.

4La méthode mise au point consiste dans le recensement de la documentation écrite et archéologique subsistante, puis dans le repérage des institutions évoquées plus ou moins furtivement par les écrits et enfin dans l’établissement de fiches. Ces dernières reprennent les normes mises au point pour l’inventaire des sites d’habitat seigneurial fortifié. Elles comportent en premier lieu toutes les indications permettant la localisation, viennent ensuite le nom de l’établissement, la ou les manières dont il est désigné dans les documents originaux, puis la datation figurant sur le premier document original repéré. On relève ensuite dans une rubrique “tradition” toutes les mentions collectées dans des écrits ultérieurs. S’y ajoute, le cas échéant, un inventaire des vestiges avec une brève description de ces derniers, puis un historique, le catalogue des sources et la bibliographie.

5Cette démarche a été illustrée par Aurore Simon qui a présenté de façon complète l’enquête qu’elle a réalisé sur le département de l’Yonne (à l’exception du Sénonais), proposant des exemples précis et une réflexion d’ensemble sur l’utilisation possible des données ainsi réunies. Le corpus constitué est impressionnant : 714 établissements relevés entre le Xe et le XVe siècle dont les deux-tiers (430) sont datables des XIIe et XIIIe siècles. Reste désormais à exploiter ces informations pour établir une cartographie reflétant les grandes phases chronologiques, pour tenter d’élaborer une typologie, de comprendre les règles qui sous-tendent la répartition des établissements (villes, campagnes, voies de communications), et de réfléchir sur les particularités du milieu humain bourguignon (vie de relation, vie religieuse…).

6L’après-midi s’est poursuivie par la présentation par Patrick Chopelain des projets en cours autour de l’étude archéologique du “quartier des Tanneries” et des espaces de la ségrégation à Dijon (voir ci-après).

Haut de page

Note de fin

1 La part du pauvre. L’assistance dans les pays du Bas-Rhône (XIIe-milieu XVe siècle), Rome, Mélanges de l’École française de Rome, 2000. Voir aussi : Hôpitaux et maladreries au Moyen Âge : Espace et environnement, Actes du colloque international d’Amiens-Beauvais, 22, 23 et 24 novembre 2002, éd. MONTAUBIN Pascal, C.A.H.M.E.R., vol. 17, Amiens, 2005 ; Touati, François-Olivier, Maladie et société au Moyen Âge. La lèpre, lépreux et léproseries dans la province ecclésiastique de Sens jusqu’au milieu du XIVe siècle, Bruxelles, De Boeck Université, 199 ; Archives de la lèpre. Atlas des léproseries entre Loire et Marne au Moyen Âge, Paris, C.T.H.S., 1996 ; “Un dossier à rouvrir : l’assistance au Moyen Âge”, Fondations et œuvres charitables, Congrès national des Sociétés savantes, (Nice, 1996), Paris, C.T.H.S., 1999, p. 23-38 ; “Problèmes d’histoire, d’architecture et d’archéologie hospitalières dans l’Europe médiévale”, Archéologie et architecture hospitalières de l’Antiquité tardive à l’aube des Temps Modernes, Paris, 2000. Parmi les travaux divers publiés au cours des dix dernières années on retiendra : Caille, Jacqueline, “Hôpitaux, assistance et vie urbaine au Moyen Âge : le cas de Narbonne revisité”, Mondes de l’ouest et villes du monde (Mélanges André Chédeville), Rennes, 1999, p. 585-92 ; Coulet, Noël, “Œuvre d’assistance et gouvernement urbain. La charité et l’infirmerie d’Aix-en-Provence dans la seconde moitié du XIVe siècle”, Fondations et œuvres charitables au Moyen Âge, dir. Jean Dufour et Henri Platelle, Paris, 1999, p. 161-174 ; Curveiller, Stéphane,  La vie hospitalière à Calais des origines à nos jours, Tournai, Le Téméraire, 1997, 160 p. ; Derville, Alain, “Vivre à l’hôpital Saint-Sauveur de Lille (1285-1471), Bijdragen tot de Geschiedenis, t. 91, 1998, p. 161-169 ; Favreau, Robert, “L’assistance aux malades et aux pauvres au cours du moyen Âge en Poitou”, Patrimoine hospitalier de la Vienne, Poitiers, 1996, p. 5-12 ; “Réseau hospitalier et fait urbain (début XIVe siècle)”, Mondes de l’ouest... op. cit., p.593-8 ; Theurot, Jacky, “La maison-Dieu de Rochefort (1382-1492)”, Un millénaire religieux en pays dolois,Cahiers dolois n°9, 1992 ; “La maison-Dieu de La Loye, fin XIIIe-XVe siècles” et “La maladrerie de Dole (1480-1590)”, L’homme souffrant : les hommes et l’assistance du Moyen Âge à nos jours, Cahiers dolois n°16, 2000 ; Vincent, Catherine, “Pratiques de l’assistance dans la vie associative professionnelle médiévale : aumônes ou secours mutuels ?” De la charité médiévale à la Sécurité sociale, Paris, Éditions ouvrières, collection “Patrimoine”, 1992, p. 23-30
2 Travaux de bibliographie : Pin, Céline, Bibliographie d’histoire de l’assistance publique en Bourgogne au Moyen Âge, Mémoire de stage annexe au D.E.A., Dijon, 1999, 50 p. Édition de sources : Vandenbossche, Éric, Documents d’histoire urbaine, les censiers des archives auxerroises aux XIIIe et XIVe siècles, maîtrise, Dijon, 1996, édition annotée des censiers des Grandes Charités d’Auxerre, 182 p. Monographies régionales : Mathis, Delphine, Carte et inventaire des établissements d’assistance en Nièvre aux XIVe et XVe siècles, maîtrise, Dijon, 1996 ; Philippon, Isabelle, Les institutions de charité en Saône-et-Loire du Xe au XVe siècle, maîtrise, Dijon, 2000 ; Stenuit, Florence, Les institutions hospitalières dans le Sénonais aux XIIe et XIIIe siècles, maîtrise, Dijon, 1995 ; Pin, Céline, L’Hôtel-Dieu de Tonnerre, 1292-1350, d’après ses livres de comptes, maîtrise, Dijon, 1997 ; Sommelet, Pauline, Les institutions hospitalières du Châtillonnais, Dijonnais et Langrois du XIIe au XVe siècles, maîtrise, Dijon, 2002 ; Garmier, Thomas, Carte et inventaire des établissements de charité dans la sud du département de la Côte d’Or et le nord de la Saône-et-Loire du XIIe au XVe sièlce, maîtrise, Dijon, 2002 ; Simon, Aurore, Les institutions d’assistance dans le département de l’Yonne (Auxerrois, Tonnerrois), maîtrise, Dijon, 2004.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Saint-Denis, « L’assistance en Bourgogne (Xe-XVe siècle) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 9 | 2005, mis en ligne le 25 octobre 2006, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://cem.revues.org/709 ; DOI : 10.4000/cem.709

Haut de page

Auteur

Alain Saint-Denis

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org