Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Opérations archéologiques 2004-2005

Saint-Père (Yonne), l’ancienne église Saint-Pierre

Christian Sapin

Entrées d’index

Index géographique :

France/Saint-Père
Haut de page

Texte intégral

1Après avoir mis en évidence, la présence d’une occupation funéraire du haut Moyen Âge dans l’ancienne église de Saint-Père (qui rappelons-le passe pour être le premier emplacement de la fondation du monastère de Vézelay en 860), les recherches de 2004 ont cherché à préciser son étendue, avant que ne commencent en 2005 les restaurations des structures en élévation.

2Les deux secteurs de l’est (abside) et de l’ouest (massif occidental) ont été approfondis et agrandis. À l’est, la présence de sépultures antérieures à l’installation d’un sarcophage mérovingien a été confirmée, de même que l’hypothèse d’une datation haute avec du mobilier résiduel de l’Antiquité tardive, du moins pour cette zone. À l’ouest, un même constat de continuité a pu être observé, mais en l’attente de datation par 14C des premières sépultures (antérieures aux structures décrites en 2003), nous placerons ces structures et sépultures des phases les plus hautes entre Antiquité tardive et haut Moyen Âge. En revanche, il est attesté désormais que l’ensemble repose sur un ensemble de maçonnerie d’orientation différente, probablement contemporaines du mobilier recueilli en stratigraphie pour les Ier-IIe siècles (étude en cours).

3Ainsi l’hypothèse de la réoccupation d’un site plus ancien à l’époque carolingienne (prouvée en 2003 par les fragments de chancel et le sarcophage) est d’autant plus confirmée, mais on ne peut encore certifier que la première abbatiale a bien été à cet endroit ; on ne peut exclure qu’il s’agisse ici d’une des constructions monastique à fonction funéraire, parallèle à la création d’une église à fonction plus communautaire ou liturgique, à l’emplacement de l’actuelle église paroissiale par exemple.

4En décembre 2004, lors de travaux de réaménagement routier au sud du site, la découverte d’autres maçonneries qui complètent celles déjà repérées par l’abbé Lacroix il y a cinquante ans, fournit d’autres perspectives quant à l’étendue du site primitif et de ses transformations. Cet ensemble de murs déterminant de petits espaces de plan quadrangulaire (mais d’orientations différentes de celles de l’église) après relevés et photographies a été rebouché et devra faire l’objet d’une fouille future.

Saint-Père, église Saint-Pierre. Stagiaires 2004 (cliché CEM).

Haut de page

Table des illustrations

Légende Saint-Père, église Saint-Pierre. Stagiaires 2004 (cliché CEM).
URL http://cem.revues.org/docannexe/image/656/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 193k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Sapin, « Saint-Père (Yonne), l’ancienne église Saint-Pierre », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 9 | 2005, mis en ligne le 14 décembre 2006, consulté le 16 octobre 2017. URL : http://cem.revues.org/656 ; DOI : 10.4000/cem.656

Haut de page

Auteur

Christian Sapin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org