Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Projets de rencontres 2006-2007

Les figures du musicien au Moyen Âge : images et discours

Centre d’études médiévales d’Auxerre, 24-25 mai 2007
Martine Clouzot

Entrées d’index

Index de mots-clés :

musicien
Haut de page

Texte intégral

1« Musicien» : le mot lui-même n’existe pas dans les textes en langue romane.  En revanche, beaucoup de personnages nommés musicus, cantor, cantatrix, tibicines, joculatores, histriones, et joueurs d’instruments, ménestrels, jongleurs, chantres, harpistes, etc., circulent dans les sources latines et en langue vernaculaire. D’autres encore sont insérés dans les images sous les traits du berger, du roi David, de l’ange, du diablotin, de l’animal, du monstre, du poète... La complexité et le caractère protéiforme du « musicien » appellent alors à l’interroger sous l’angle de la « figure » - de discours et iconographique.

2L’idée de cette rencontre est de réunir des historiens, des historiens de l’art, de la littérature, de la musique et des musicologues autour du « musicien » au Moyen Âge. Les sources spécifiques à chaque discipline apporteront des éléments de définition et d’interprétation du « musicien ». En effet, l’étude des vocables et des différents sens qu’ils recouvrent selon les périodes, les textes et les contextes, sera à la base de la réflexion proposée. De même, l’observation des formes iconographiques, des thématiques, des supports visuels permettra de proposer une typologie du musicien en rapport avec les milieux d’élaboration, les commanditaires et les usages des objets et des images. La confrontation des textes et des images donnera ainsi toute leur importance aux questions méthodologiques propres à chaque source et à chaque discipline.

3Deux problématiques sous-tendront cette table ronde sur le « musicien ». D’une part, on s’interrogera sur les rapports entre les figures de discours et leurs implications sociales. D’autre part, les « figures du musicien » présentant le grand intérêt de dépasser l’étude du « musicien » en tant que tel, nous verrons en quoi et à quelles fins elles servent les discours spéculatifs sur le monde créé par Dieu et sur la place de l’homme dans l’univers divin.

4La formule de cet atelier se veut conviviale et ne vise pas à présenter une recherche aboutie, mais à réfléchir ensemble sur les travaux en cours qui croisent de près ou de loin des figures du musicien. La participation de Jean-Marie Fritz (professeur de littérature médiévale à l’université de Bourgogne), de Silvere Menegaldo (maître de conférences en littérature médiévale à l’université d’Orléans), d’Étienne Anheim (École française de Rome), d’Eduardo Aubert (doctorant à l’université de São Paulo) est d’ores et déjà à retenir.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Martine Clouzot, « Les figures du musicien au Moyen Âge : images et discours », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 10 | 2006, mis en ligne le 08 septembre 2006, consulté le 28 avril 2017. URL : http://cem.revues.org/395 ; DOI : 10.4000/cem.395

Haut de page

Auteur

Martine Clouzot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org