Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Projets de rencontres 2003-2004

Déléage, 1903-1944 : fondateur de l’histoire de la société médiévale bourguignonne

Cluny – ENSAM, Colloque du 3 au 5 septembre 2003
Alain Guerreau

Texte intégral

La personnalité d’André Déléage

1André Déléage est né à Mâcon en 1903 et mort au front, près de Luxembourg, en décembre 1944. Il est l’auteur d’une thèse volumineuse (plus de 1500 pages) sur la société en Bourgogne dans le haut Moyen Âge, publiée à Mâcon en 1941, et qui fut la première grande thèse française d’histoire régionale médiévale. Ce travail exerça une influence considérable sur l’évolution de l’histoire du Moyen Âge dans toute l’Europe et outre-Atlantique.

2Mais André Déléage fut aussi l’éditeur du Recueil des actes de Saint-Symphorien d’Autun et de deux livres sur le système agraire et fiscal de la basse-Antiquité qui continuent d’être cités comme des références par les historiens de l’Antiquité. Une analyse suivie de ces travaux montre à la fois la richesse des lectures d’André Déléage, qui avait assimilé la plupart des acquis de la philologie et de l’histoire rurale allemande, mais qui s’intéressait aussi à l’archéologie, et son originalité : il s’efforçait de mettre en œuvre de nouvelles méthodes cartographiques, et espérait pouvoir tirer de grands tableaux des informations du genre de celles que rechercha quelques décennies plus tard l’histoire “quantitative”.

3Élève de Marc Bloch à Strasbourg, Déléage trouva chez son maître un modèle de réflexion et de comportement : la plus grande ambition intellectuelle doit s’appuyer sans fléchir sur la méticulosité de l’érudition autant que sur la fermeté morale indispensable pour briser les cadres désuets et imaginer des hypothèses souvent déconcertantes. Traits que l’on retrouve dans le comportement d’André Déléage citoyen, marqué par une détermination sans retenue.

4De cette œuvre foisonnante, dans laquelle beaucoup puisèrent leur inspiration, aucune vue d’ensemble n’a jamais été donnée, aucun bilan tiré. L’homme reste dans l’ombre : la plupart des lecteurs d’André Déléage ignorent quelle fut sa vie. Une relecture collective, française et internationale, s’impose, d’autant que le fils d’André Déléage a décidé d’ouvrir les archives de son père. C’est pourquoi l’équipe mixte (CNRS-Université de Bourgogne) des médiévistes bourguignons a décidé de rassembler une cinquantaine de spécialistes (dont une vingtaine d’étrangers) pour faire le point sur ce qu’on sait d’André Déléage et de la manière dont ses travaux ont été et sont encore lus. La réunion sera organisée en collaboration avec le centre de Cluny de l’École Nationale Supérieure des Arts et Métiers (et son Institut Européen), à quelques semaines du centième anniversaire de la naissance de ce grand historien, qui honore la Bourgogne, et dont la Bourgogne se doit d’honorer la mémoire. Les organisateurs espèrent par la même occasion qu’une telle réunion d’historiens européens (et d’Amérique du Nord) donnera aussi la possibilité de donner de nouvelles impulsions à l’histoire rurale, sous ses divers aspects. La Bourgogne, au cœur de l’Europe, a déjà été à plusieurs reprises le terrain de nouvelles expériences intellectuelles : elle doit le rester.

Programme

Mercredi 3 septembre

  • Accueil et présentation.

5Sources

  • Isabelle Vernus, Les papiers Déléage aux Archives départementales de Saône-et-Loire, inventaire et vue générale.

  • Martine Clouzot, Les lettres d’André Déléage à sa femme et à ses parents.

  • Alain Guerreau, Un manuscrit d’André Déléage corrigé par Marc Bloch.

6André Déléage historien

  • Jacqueline Artier, André Déléage conservateur à la Bibliothèque de la Sorbonne.

  • Jean-Michel Carrié, André Déléage, historien de la fiscalité romaine.

  • Gérard Moyse, André Déléage éditeur des actes de Saint-Symphorien d’Autun.

  • Annie Ruget, Signification de l’histoire rurale dans les années 30.

  • François Favory, L’apport d’André Déléage à la découverte du contenu du corpus des Grammatici veteres.

Jeudi 4 septembre

7Toponymie 

  • Didier Méhu, Les méthodes d’André Déléage dans le domaine de la toponymie.

  • Gérard Taverdet, L’héritage de la toponymie d’André Déléage (sous réserve).

  • Hervé Mouillebouche, André Déléage et l’habitat seigneurial.

8Cadastre 

  • Gérard Chouquer, André Déléage et l’étude des limitations romaines.

  • Robert Fossier, André Déléage et l’étude des parcellaires.

  • Jean-Loup Abbé, Mise en œuvre des plans cadastraux par André Déléage.

9Réception

  • Maria Hillebrandt, Grazianski, Déléage, Duby.

  • Josep Salrach, Les médiévistes espagnols et André Déléage.

  • Giles Constable, André Déléage dans le nouveau monde.

  • Igor Philippov, Lectures d’André Déléage en URSS après 1945.

Vendredi 5 septembre

10Visite des archives départementales de Saône-et-Loire

  • Les sources d’André Déléage : plans cadastraux, matrices cadastrales. Documents iconographiques du fonds Déléage, les fichiers.

11André Déléage engagé

  • Goulven Boudic, L’engagement d’André Déléage dans les années 30.

12Synthèses

  • François Bougard, L’héritage et les héritiers d’André Déléage (sous réserve).

  • Ludolf Kuchenbuch, La méthode d’André Déléage (sous réserve).

13Table ronde 

  • Méthodes diverses et perspectives combinées pour reconstruire notre vision de la société médiévale ; les perspectives qui se sont élargies et celles qui ont été laissées de côté ; comment reprendre l’ambition d’une approche organisée de l’ensemble des sources ?

14Participants :

  • Jean-Loup Abbé, maître de conférences en histoire médiévale, Montpellier

  • Jacqueline Artier, conservatrice à la Bibliothèque de la Sorbonne, Paris

  • Mercé Aventin, professeur d’histoire médiévale, Barcelone (Espagne)

  • Sébastien Barret, chercheur à l’université de Dresden (Allemagne)

  • Jacques Berlioz, directeur de recherche au cnrs, Lyon

  • Goulven Boudic, maître de conférences à l’université de Nantes

  • François Bougard, directeur des études médiévales de l’École française de Rome

  • Jean-Michel Carrié, directeur d’études à l’ehess, Paris

  • Gérard Chouquer, directeur de recherche au cnrs, Tours

  • Martine Clouzot, maître de conférences en histoire médiévale, Dijon

  • François Cognot, président du Groupement archéologique du Mâconnais, Mâcon

  • Giles Constable, professeur d’histoire médiévale, Princeton (USA)

  • Jean Déléage, San Francisco – Saint-André-le-Désert

  • Julien Demade, membre de la mission historique française en Allemagne, Göttingen

  • François Favory, professeur d’histoire ancienne, Besançon

  • Robert Fossier, professeur d’histoire médiévale, Paris-I

  • Alain Guerreau, directeur de recherche au cnrs, Paris

  • Anita Guerreau,  directrice de l’École des Chartes, Paris

  • Maria Hillebrandt, chercheur à l’université de Münster (Allemagne)

  • Dominique Iogna-Prat, directeur de recherche au cnrs, Auxerre/ Dijon

  • Ludolf Kuchenbuch, professeur d’histoire médiévale, Hagen (Allemagne)

  • Michel Maerten, président de l’association de recherches sur l’habitat médiéval fortifié en Bourgogne, Saint-Vallier

  • Eliana Magnani, chargée de recherche au cnrs, Auxerre/Dijon

  • Didier Méhu, professeur assistant d’histoire médiévale, Québec (Canada)

  • Jean-Marc Moriceau, professeur d’histoire moderne, Caen

  • Joseph Morsel, maître de conférences en histoire médiévale, Paris-I

  • Hervé Mouillebouche, maître de conférences, Dijon

  • Gérard Moyse, conservateur général, directeur des archives de la Côte-d’Or

  • Annie Ruget, professeur d’histoire contemporaine, Dijon

  • Josep Salrach, professeur d’histoire médiévale, Barcelone (Espagne)

  • Christian Sapin, directeur de recherche au cnrs, Auxerre/Dijon

  • Gérard Taverdet, professeur de philologie romane, Dijon

  • Isabelle Vernus, conservatrice, directrice des archives de Saône-et-Loire

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Guerreau, « Déléage, 1903-1944 : fondateur de l’histoire de la société médiévale bourguignonne », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 7 | 2003, mis en ligne le 05 décembre 2007, consulté le 20 août 2017. URL : http://cem.revues.org/3382 ; DOI : 10.4000/cem.3382

Haut de page

Auteur

Alain Guerreau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org