Navigation – Plan du site
Opérations archéologiques 2006-2007

Introduction

Christian Sapin

Texte intégral

1Le Centre d’études médiévales intervient dans des opérations d’archéologie programmée et des opérations d’archéologie préventive depuis son habilitation reconnue par le Ministère de la Culture. Dans les deux cas, les choix se font en fonction des problématiques couvertes par le CEM depuis plusieurs années principalement autour des sites religieux. C’est ainsi que les résultats acquis dont certains sont présentés ici, touchent de nombreuses questions qui quelquefois se recoupent comme l’origine des sites religieux (Marcenay [Côte d’Or], Saint-Quentin [Aisne]…), des églises doubles (Saint-Gérard de Brogne [Belgique], Saint-Père [Yonne]) ou la naissance des églises paroissiales (Branches [Yonne], Brienne [Aube]…). L’apport de l’archéologie concerne à la fois ces fonctions et les nouvelles datations que l’on peut proposer pour de nombreux sites concernés par le premier âge féodal. Plusieurs résultats convergent pour certaines constructions vers le Xe siècle et devraient, à terme, renouveler considérablement notre vision souvent trop schématique des périodes carolingienne et romane basée sur une histoire des formes. Avec la reprise des recherches sur le site de Cluny, mais également de plusieurs sites clunisiens (Gigny, Baume…) en collaboration avec d’autres équipes ; c’est également un travail de comparaison qui enrichit ou enrichira notre approche de cette période avec des projets sur des sites étrangers de réformes contemporains comme Brogne.

  • 1  Travaux en cours pour les sites de Marcenay, Brogne, Saint-Pierre dont les résultats seront présen (...)
  • 2  C. Sapin (dir.), “Auxerre”, Documents d’évaluation du patrimoine archéologique des villes de Franc (...)

2Le patrimoine d’une ville comme Auxerre qui héberge le CEM, est au premier plan de nos déplacements quotidiens et de nos préoccupations surtout quand il s’agit de la cathédrale objet de recherches sur la crypte, d’accompagnement de travaux de restauration qui se traduisent de différentes manières : colloque, exposition, conférences, poster au Congrès de dendrochronologie de Pékin. D’autres interventions sur les églises ou sites de Saint-Germain, Saint-Eusèbe (cf. infra) ou Saint-Pierre 1 ont largement augmenté nos connaissances telles qu’elles apparaissaient en synthèse dans le Document d’évaluation du patrimoine archéologique des villes de France 2 publié en 1998.

3Chaque chantier permet de renouveler notre regard sur les techniques de construction, mais aussi sur les méthodologies employées pour les relevés ou la documentation (bases de données) ou dans l’usage des analyses, contribuant ainsi à élaborer des protocoles d’intervention mieux ciblés face à des situations d’archéologie préventive ou dans la perspective de la constitution d’une matériauthèque.

4Dans cette section nous invitons également les autres chercheurs archéologues médiévistes, membres titulaires ou membres associés à l’ARTeHIS UMR 5594, qui dans le cadre de l’INRAP ou d’autres instances, ont travaillé sur des sites du Moyen Âge ou sur des sujets en rapport avec les recherches développées par le CEM et l’ARTeHIS.

Haut de page

Notes

1  Travaux en cours pour les sites de Marcenay, Brogne, Saint-Pierre dont les résultats seront présentés dans le CEM 12.

2  C. Sapin (dir.), “Auxerre”, Documents d’évaluation du patrimoine archéologique des villes de France, Tours, 1998, 192 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Sapin, « Introduction », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 11 | 2007, mis en ligne le 15 août 2007, consulté le 24 octobre 2014. URL : http://cem.revues.org/1842 ; DOI : 10.4000/cem.1842

Haut de page

Auteur

Christian Sapin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org