Navigation – Plan du site

Plurielles

Eliana Magnani
p. 5-6

Texte intégral

1Plurielles sont les recherches, les approches, les méthodes et les techniques que le lecteur retrouvera affirmées encore cette année dans les articles et notices de cette quinzième livraison du Bucema. Que ce soient les procédés physiques et chimiques de datation ou d’analyse des sites archéologiques et des matériaux de construction et de décor ; les moyens raisonnés d’observer, comprendre et restaurer sculptures, architectures et peintures murales, de les consigner, restituer et recréer en 3D ; ou encore les explorations automatisées, statistiques et sémantiques, des mots ; l’entendement des technologies et du discernement à l’œuvre dans les mises en texte et mises en images sur différents supports : c’est tout une gamme de voies renouvelées qui sont empruntées pour faire avancer nos connaissances sur le Moyen Âge. L’effort se décline ainsi, et aussi, en dialogue avec les digital humanities et l’assemblage de corpus – de monuments, de matières à bâtir, de textes, de fragments de parchemins… –, alors que ce que nous reconstituons de la société de cette époque est indissolublement lié et déterminé par nos propres pratiques. Autant que les « résultats » obtenus, il importe effectivement de savoir comment nous les « obtenons ».

2Dans les domaines des études médiévales – archéologie, histoire, histoire de l’art – couverts par ce bulletin, ce volume fait la part belle aux monastères, mais sans exclusive à l’exemple des opérations menées dans les sites auxerrois – crypte de la cathédrale Saint-Étienne, églises Saint-Pèlerin et Saint-Eusèbe, place des Véens. On retrouvera ici, en attendant leur prochaine publication, un condensé des rencontres scientifiques qui ont jalonné, en 2010, les nombreuses célébrations du 1100e anniversaire de la fondation de l’abbaye de Cluny, et qui ont été l’occasion de réfléchir sur la pratique même de la « commémoration », sur la question historiographique du « premier âge féodal » à l’aune de l’histoire sociale, de l’art, de l’archéologie monastiques. Il est également question dans ce numéro des fouilles poursuivies sur des sites de monastères et de prieurés emblématiques – Baume-les-Messieurs, Cluny, Gigny, La Charité-sur-Loire, entre autres –, de nouveaux projets sur la topographie monastique des premiers monastères en Bourgogne et en Franche-Comté, sur le monachisme insulaire du haut Moyen Âge en Croatie ou sur les écritures dans le monde cistercien. Soulignons, aussi, la parution de la thèse sur l’abbaye Saint-Germain d’Auxerre et ses dépendances et de la synthèse sur le prieuré Saint-Vivant de Vergy.

3Parallèlement et simultanément, plusieurs études, projets, publications et rencontres annoncés dans ce volume scrutent la manière des médiévaux de voir et d’appréhender le monde. À partir de leurs productions visuelles – dans les mosaïques, les sculptures, les enluminures, les costumes et les textiles… –, ou à partir de leurs réalisations écrites, des mots pour enregistrer, dire et ouïr – dans les comptabilités et les enquêtes, les chartes, les récits hagiographiques, l’exégèse –, ils nous rappellent avec force le besoin d’inscrire nos recherches dans l’interdisciplinarité, dans les sciences humaines et sociales interagissant avec toutes les sciences.

4Le lecteur aura compris que plurielles sont aussi les perspectives qu’il faut sans cesse, et toujours, prendre en compte.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Eliana Magnani, « Plurielles », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, 15 | -1, 5-6.

Référence électronique

Eliana Magnani, « Plurielles », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 15 | 2011, mis en ligne le 08 juillet 2011, consulté le 21 octobre 2014. URL : http://cem.revues.org/12110

Haut de page

Auteur

Eliana Magnani

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org