Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Bibliographie

Le château et la citadelle de Saumur, architectures du pouvoir

Emmanuel Litoux et Éric Cron (dir.), Le château et la citadelle de Saumur, architectures du pouvoir, Paris, éd. Société française d’archéologie, 2010 (suppl. Bulletin monumental, 3), 227 p.
Emmanuel Litoux
p. 467-468

Entrées d’index

Index de mots-clés :

château, citadelle

Index géographique :

France/Saumur
Haut de page

Texte intégral

1Le château et la citadelle de Saumur forment un ensemble architectural imposant, juché au sommet du promontoire dominant la ville et le fleuve ligérien. Le monument, traversé par une histoire complexe, a bénéficié, ces vingt dernières années, de plusieurs recherches menées en accompagnement des campagnes de restauration et dans le cadre d’une mission du service municipal de l’inventaire et de travaux universitaires. Ces diverses approches, interrogeant de façon croisée les sources de terrain et les sources d’archives, ont permis de renouveler la connaissance du monument.

2L’ouvrage auquel ont participé neuf auteurs, propose une série de synthèses largement illustrées, en grande partie inédites, couvrant toute l’histoire du site, depuis sa fondation au xe siècle jusqu’à la patrimonialisation du monument et ses restaurations successives.

3Les premiers temps de l’occupation sont maintenant mieux connus avec l’identification des restes des deux pôles monastique et castral. Sont successivement abordés : les vestiges des xe-xie siècles de l’abbaye de Saint-Florent-du-Boële, les restes monumentaux d’une grande tour maîtresse romane conservée sous la cour du château, puis les traces de sa transformation en motte au tournant des xie et xiie siècles. L’édification d’une forteresse philipienne, venue ceindre la motte dans les années 1215-1225, constitue un jalon important, dont le programme architectural est maintenant mieux cerné.

4Le château, tel que nous le connaissons aujourd’hui, a été, en grande partie, reconstruit dans le dernier tiers du xive siècle. L’étude archéologique des élévations, mise en perspective avec celle des comptes de construction des années 1368-1376, permet de restituer, de manière assez détaillée, la progression du chantier ainsi que le schéma fonctionnel et distributif de cette architecture palatiale. Le château, représenté dans toute sa splendeur dans le calendrier des Très riches heures du duc de Berry, illustre la parfaite symbiose unissant, vers 1400, l’expression du pouvoir au goût des arts. Deux siècles plus tard, le gouverneur protestant Duplessis-Mornay imprime durablement sa marque, en engageant l’impressionnant chantier de la citadelle, achevé en 1646, tout en faisant aménager des appartements de prestige à l’intérieur du château médiéval. Les affectations successives, pénitentiaire à partir de 1745, puis militaire à partir de 1817, vont progressivement altérer la physionomie du monument, mais éviter sa destruction. Les choix faits depuis plus d’un siècle en matière de restauration témoignent des problèmes de doctrine ayant traversé l’institution des Monuments historiques. Le dernier chapitre évoque la campagne de restauration achevée en 2008, faisant suite à l’effondrement du front nord de la citadelle en 2001. L’ouvrage présente en annexe de larges extraits des comptes de construction de la fin du xivsiècle et un cahier iconographique d’une soixantaine de documents relatifs aux principales campagnes de restauration.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://cem.revues.org/docannexe/image/12082/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 54k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Litoux, « Le château et la citadelle de Saumur, architectures du pouvoir », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, 15 | -1, 467-468.

Référence électronique

Emmanuel Litoux, « Le château et la citadelle de Saumur, architectures du pouvoir », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 15 | 2011, mis en ligne le 25 août 2011, consulté le 26 avril 2017. URL : http://cem.revues.org/12082 ; DOI : 10.4000/cem.12082

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org