Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Projets de recherche

Cantus Burgundiensis. Les fragments de livres de chant grégorien dans les fonds des archives départementales de Bourgogne (Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire et Yonne)

Projet de recherche (2011-2013)
Eduardo Henrik Aubert
p. 319-321

Entrées d’index

Index de mots-clés :

chant grégorien, fragment de livre

Index géographique :

France/Bourgogne
Haut de page

Texte intégral

1Si l’importance de la Bourgogne dans l’histoire du chant grégorien au Moyen Âge est depuis longtemps reconnue – précocité de la connaissance de la notation musicale à Réôme, selon le témoignage du traité attribué à Aurélien, rôle du célèbre tonaire de Saint-Bénigne de Dijon pour la reconstitution des mélodies, importance de Cluny dans la diffusion du répertoire et des variantes, réforme cistercienne du chant grégorien… –, c’est le problème du manque de sources qui a le plus souvent gêné les musicologues et qui n’a pas permis, jusqu’à présent, une appréciation d’ensemble sur les traditions du chant grégorien en Bourgogne médiévale. Une telle vision d’ensemble, qui tracerait les institutions, les personnalités, les types de livre, les répertoires, les modalités de l’écriture, les variantes mélodiques, entre autres, serait extrêmement importante pour la compréhension de l’histoire sociale et culturelle de la Bourgogne au Moyen Âge.

  • 1  E. H. Aubert, « Les livres de chant dans le fonds de Moutiers Saint-Jean (Réôme) des Archives dépa (...)

2Mais, force est de reconnaître qu’il n’est pas encore le moment de désespérer devant le nombre réduit de sources : les témoignages disponibles pour une telle étude ne sont que très partiellement connus et des découvertes importantes sont à prévoir, surtout en raison des riches fonds, souvent sous forme de fragments, conservés dans les archives de la région, qui n’ont pas encore été catalogués. Un exemple récent de la richesse potentielle de ces fonds, pour écrire l’histoire du chant bourguignon au Moyen Âge, est le travail récent de catalogage des 33 fragments de livres de chant grégorien provenant de l’abbaye de Réôme, conservés aux archives départementales de la Côte-d’Or 1. Cette enquête a montré d’importantes particularités liturgiques dans le répertoire chanté à Réôme et permet, déjà, d’avancer l’hypothèse de la présence, tout aussi importante, des variantes mélodiques. Tout ceci offre un fondement substantiel pour traiter la question des rapports entre différentes communautés ainsi que de la production et de la diffusion des objets culturels. Ces recherches viennent compléter et s’adosser aux investigations en cours au sein de l’UMR 5594 Artehis et du programme des Chartae Burgundiae Medii Aevi [CBMA] sur les pratiques sociales de l’écrit et de ses figurations graphiques.

  • 2  E. H. Aubert, « Deux feuillets inédits d’un antiphonaire de Cluny du xisiècle : les fragments So (...)
  • 3  Un exemple parmi plusieurs : S. Zapke, Fragmentos litúrgico-musicales de la Edad Media en archivos (...)
  • 4  Une exception notable, bien que menée selon d’autres perspectives et méthodes, est le catalogue de (...)

3S’ils ne sont pas les seuls fonds dans lesquels des documents inexplorés peuvent être trouvés – à l’instar de la découverte récente de deux feuillets d’un antiphonaire de Cluny du XIsiècle 2 – les archives départementales bourguignonnes sont, sans doute, les plus prometteuses au vu du nombre de documents qui y sont conservés, le plus souvent sous la forme de feuillets de parchemin remployés à l’époque moderne dans des reliures de manuscrits et dans des couvertures de liasses. Dans d’autres espaces, de tels documents ont déjà été explorés 3 et les questions qu’ils soulèvent – repérage, description, conservation, etc. – ont été posées, mais des initiatives similaires sont encore à entreprendre en France 4.

  • 5  H. Villetard, « Notice sur quelques fragments de manuscrits de plain-chant », Bulletin de la Socié (...)

4L’objectif de ce projet est donc de procéder au catalogage de tous les fragments de chant grégorien conservés dans les quatre services d’archives départementales de Bourgogne (Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire et Yonne 5), selon les critères déjà employés pour le fonds provenant de Réôme, qui peuvent être perfectionnés au fur et à mesure des découvertes. Le travail étant d’une grande envergure, on commencera (2011-2013) par les fragments déjà séparés des liasses qu’ils couvraient jadis, car ils présentent moins de problèmes pour le repérage et pour la description. Lors d’une prochaine étape, des campagnes de dépistage seront à prévoir directement dans les étagères des archives, en collaboration avec les conservateurs. Il faudra alors s’interroger sur les possibilités de traitement, de restauration et de mise en valeur de ces documents.

5Les défaits de reliure des archives départementales de la Côte-d’Or (39 fragments, entre feuillets et bifeuillets) et de la Saône-et-Loire (152 fragments) ont déjà été préliminairement photographiés, dans l’effort de mesurer l’importance numérique des documents à prendre en compte dans cette première étape du projet. Des discussions ont été entamées avec les archives départementales de la Nièvre et de l’Yonne. Les fragments en question proviennent majoritairement des manuscrits de chant – graduels, missels, antiphonaires et bréviaires –, mais un nombre non négligeable (environ 15 %) est issu d’autres types de livre, liturgiques ou pas. Ces divers documents seront également catalogués, en annexe au catalogue des fragments de chant grégorien, par un souci d’exhaustivité dans l’inventaire des sources, d’autant plus qu’ils peuvent s’avérer déterminants dans l’élucidation de l’origine et dans la datation de l’ensemble des fonds.

6La forme de ce catalogue sera idéalement double, imprimée et en ligne – avec les images de tous les fragments consultables librement et avec des moteurs de recherche comparables à ceux de la base CANTUS, par exemple : http://publish.uwo.ca/​~cantus/​. Deux journées d’études, au début et à la fin de ce volet du projet, seront aussi organisées. Le bilan prévu pour 2013 aidera à préparer, avec la collaboration des directeurs des archives départementales, le deuxième volet du projet, qui intégrera au catalogue antérieur les fragments qui sont toujours cousus aux liasses modernes auxquelles ils servent de reliure.

Haut de page

Notes

1  E. H. Aubert, « Les livres de chant dans le fonds de Moutiers Saint-Jean (Réôme) des Archives départementales de la Côte-d’Or : introduction et catalogue », in E. Magnani et M.-J. Gasse-Grandjean (dir.), Productions, remplois, mises en registre : la pratique sociale de l’écrit à travers la documentation médiévale bourguignonne (à paraître).

2  E. H. Aubert, « Deux feuillets inédits d’un antiphonaire de Cluny du xisiècle : les fragments Solesmes A.3/A.4 et A.5/A.6 », Études grégoriennes (à paraître).

3  Un exemple parmi plusieurs : S. Zapke, Fragmentos litúrgico-musicales de la Edad Media en archivos de Aragón (siglos xi ex.-xiv ex.) : Catalogus codicum mutilorum Aragoniensis, Huesca, 2007.

4  Une exception notable, bien que menée selon d’autres perspectives et méthodes, est le catalogue des fragments de livres manuscrits dans la série I des archives départementales d’Indre-et-Loire : Y. le Sage de la Haye, Répertoire numérique de la série I : feuillets et fragments de livres manuscrits avec et sans notation musicale (ixe-xvisiècles), Tours, 2000, en ligne [http://archives.cg37.fr/UploadFile/GED/Archives1790/1178519699.pdf].

5  H. Villetard, « Notice sur quelques fragments de manuscrits de plain-chant », Bulletin de la Société des sciences historiques et naturelles de l’Yonne, 49 (1895), p. 415-424 ; Id., « Fragments de manuscrits de plain-chant recueillis dans le département de l’Yonne. Inventaire et description (suite) », Bulletin de la Société des sciences historiques et naturelles de l’Yonne, 55 (1901), p. 255-280.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Eduardo Henrik Aubert, « Cantus Burgundiensis. Les fragments de livres de chant grégorien dans les fonds des archives départementales de Bourgogne (Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire et Yonne) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, 15 | -1, 319-321.

Référence électronique

Eduardo Henrik Aubert, « Cantus Burgundiensis. Les fragments de livres de chant grégorien dans les fonds des archives départementales de Bourgogne (Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire et Yonne) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 15 | 2011, mis en ligne le 23 août 2011, consulté le 25 mars 2017. URL : http://cem.revues.org/12006 ; DOI : 10.4000/cem.12006

Haut de page

Auteur

Eduardo Henrik Aubert

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org