Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Opérations archéologiques 2010-2011

Le baptistère Saint-Jean du Puy-en-Velay (Haute-Loire)

Anne-Bénédicte Mérel-Brandenburg
p. 89

Entrées d’index

Index de mots-clés :

baptistère

Index géographique :

France/Le Puy-en-Velay
Haut de page

Texte intégral

1Le projet collectif de recherche sur le baptistère Saint-Jean, groupe cathédral du Puy-en-Velay, initié en 2004 à l’instar du service régional de l’Archéologie (PCR DRAC Auvergne) s’achève et la publication est en cours de préparation. Il a eu pour problématique générale de déterminer la datation des différentes phases de construction, la fonction initiale et la place du monument au sein du groupe cathédral. II a été réalisé par une équipe d’une vingtaine de spécialistes, en collaboration étroite avec la conservation régionale des Monuments historiques d’Auvergne, dans la perspective de la restauration du bâtiment.

2L’étude a eu deux objectifs : le premier, de déterminer l’ancienneté de l’édifice, sa fonction initiale, sa chronologie, ses modifications en plan et en élévation au cours du temps ; le second, de fournir les données indispensables à la restauration et à la mise en valeur du bâtiment, qui serviront de base au programme établi par l’architecte chargé de sa réalisation.

3Pour parfaire la connaissance du baptistère et apporter des éléments nouveaux à la réflexion, il s’est avéré nécessaire d’entreprendre une étude rigoureuse d’ordre textuel, historique, iconographique, architectural et archéologique, fondée sur des méthodes préconisées pour l’analyse d’édifices complexes, dont la lecture est altérée par les remaniements successifs et les restaurations parfois radicales.

4Le programme de recherches a été défini suivant quatre axes :

  • bilan critique des sources archivistiques, bibliographiques et iconographiques, coordonné par M. de Framond ;

  • exploration du sous-sol : une fouille exhaustive du monument a été réalisée à la suite d’un sondage positif. En 2007, elle a porté sur la moitié nord du bâtiment et, en 2008, sur la moitié sud de l’édifice – S. Liégard et A. Fourvel. Cette intervention a précisé le contexte d’installation (structures romaines), révélé les fondations impressionnantes du bâtiment, des lambeaux de sols primitifs, les structures de la cuve baptismale primitive attestant la fonction et l’ancienneté du bâtiment, les vestiges d’installation liturgique ;

    • 1  C. Sapin, « Le baptistère du Puy-en-Velay (Haute-Loire) », Bucema, 12 (2008), p. 42-43 [http://cem (...)

    analyse du bâti (CEM) à partir des plans et des relevés plus précis, pour individualiser ce qui est d’origine, les apports des siècles, notamment aux vie-ixe et xie siècles, et les restaurations des xixe et xxe siècles, afin de préciser les phases de construction 1 ;

  • étude du décor : inventaire exhaustif et bilan des restaurations, catalogage et classification typologique des blocs antiques remployés dans le baptistère (É. Nectoux et L. Foulquier), des chapiteaux tardo-antiques (B. Galland et A.-B. Mérel-Brandenburg), analyse des peintures (M. Charbonnel et F. Heber-Suffrin), des stucs et du mobilier liturgique (P. Chevalier).

  • 2  Entreprise Setis (groupe Degaud) de Grenoble (2005).
  • 3  Eures Atelier (2006).

5Les interventions de terrain se sont déroulées après des relevés photogrammétriques en plan, en élévations intérieures et extérieures 2 et un bilan sanitaire des enduits et des peintures 3, commandés par la conservation régionale des Monuments historiques.

  • 4  Bibliothèque de l’Antiquité tardive,Turnhout.

6L’ensemble des observations effectué depuis cinq ans sur le baptistère et son environnement a été l’assise de propositions chronologiques plus précoces, des restitutions des états du monument depuis son édification, après l’arasement des vestiges antiques trouvés en fouille. Les éléments du bâti – mise en œuvre, reprise, matériaux, restauration des xixe et xxsiècles – ont été mis en corrélation avec les informations issues de la fouille (sols, fondations et mobiliers) et les éléments de décors – sculpture architecturale, peintures, stucs, moulurations. Intimement lié au groupe cathédral, dont le développement et l’ampleur se perçoivent dans le paysage urbain (C. Bonnet), le baptistère Saint-Jean a été replacé dans le contexte de la ville romaine tardive (É. Nectoux) et chrétienne (M. Gaillard), au regard des découvertes anciennes et récentes et des textes. La publication est prévue en 2012 4.

Haut de page

Notes

1  C. Sapin, « Le baptistère du Puy-en-Velay (Haute-Loire) », Bucema, 12 (2008), p. 42-43 [http://cem.revues.org/index5862.html].

2  Entreprise Setis (groupe Degaud) de Grenoble (2005).

3  Eures Atelier (2006).

4  Bibliothèque de l’Antiquité tardive,Turnhout.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne-Bénédicte Mérel-Brandenburg, « Le baptistère Saint-Jean du Puy-en-Velay (Haute-Loire) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, 15 | -1, 89.

Référence électronique

Anne-Bénédicte Mérel-Brandenburg, « Le baptistère Saint-Jean du Puy-en-Velay (Haute-Loire) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 15 | 2011, mis en ligne le 13 juillet 2011, consulté le 29 mai 2017. URL : http://cem.revues.org/11930 ; DOI : 10.4000/cem.11930

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org