Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Opérations archéologiques 2010-2011

La crypte archéologique de la collégiale de Saint-Quentin (Aisne)

Christian Sapin
p. 87

Entrées d’index

Index de mots-clés :

collégiale, crypte archéologique

Index géographique :

France/Saint-Quentin
Haut de page

Texte intégral

1La courte campagne archéologique de 2010 avait pour objet un certain nombre de vérifications et de relevés préparant la synthèse finale. À la suite de cette intervention, les nouveaux éléments sur le terrain se situent essentiellement au nord. Entre les vestiges en place d’un fragment de mosaïque (dans les niveaux viie-viiisiècle) et le mur de chaînage de l’abside (ixe siècle), un espace restreint a pu être descendu et a mis en évidence des relations stratigraphiques entre deux états de sols en béton de tuileau, déjà reconnus lors des campagnes antérieures, datés du ve siècle, avec un massif quadrangulaire enduit, d’environ 1,40 m sur 0,80 m. Une fois rasé, son emplacement a été bouché par une couche de chaux peinte en rouge, sans doute pour s’harmoniser avec le reste du sol. Sa position dans l’axe de la tombe initiale et sa relation aux sols fait apparaître ce massif comme celui d’un premier autel.

2Au terme de ces campagnes commencées en 2005, qui s’achèvent actuellement, et avant un nouvel aménagement du site, on retiendra, en résumé, pour la chronologie de ce site de Saint-Quentin, la présence d’une succession d’aménagements et de constructions couvrant au moins cinq siècles du ive au ixe siècle. Le chevet du xiiie siècle, encore conservé en élévation, remplacera jusqu’à nos jours ces premiers témoins monumentaux. Désormais, on peut admettre que, dès la fin du ive siècle, se constitue, en relation avec une tombe installée avec une structure en bois, un premier lieu de culte, qui accueillera, dès le ve siècle, plusieurs sépultures en sarcophages, avant que l’église soit agrandie et son chevet reconstruit, d’abord au vie siècle, puis mis à niveau au ixe siècle avec la création d’une crypte.

3Une exposition des résultats archéologiques avec l’étude des sources historiques est prévue à l’automne 2011 au musée de Saint-Quentin.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Sapin, « La crypte archéologique de la collégiale de Saint-Quentin (Aisne) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, 15 | -1, 87.

Référence électronique

Christian Sapin, « La crypte archéologique de la collégiale de Saint-Quentin (Aisne) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 15 | 2011, mis en ligne le 13 juillet 2011, consulté le 20 août 2017. URL : http://cem.revues.org/11919 ; DOI : 10.4000/cem.11919

Haut de page

Auteur

Christian Sapin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org