Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Bibliographie

Construire une société seigneuriale. Itinéraire et ecclésiologie de l’abbé Odon de Cluny (fin du IXe-milieu du Xe siècle)

Isabelle Rosé
p. 401-402

Entrées d’index

Index de mots-clés :

Odon de Cluny

Index géographique :

France/Cluny
Haut de page

Texte intégral

1Entre la fin du IXe et le milieu du Xe siècle, de nouvelles formes de pouvoir émergent en Occident, au sein de cadres encore partiellement carolingiens. Il s’agit d’un bouleversement majeur qui marque la genèse de la société seigneuriale. Cette époque de transition a alimenté et suscite encore de nombreux débats qui portent sur la chronologie et les modalités du passage d’un type d’organisation sociale à un autre. C’est cette période charnière que permet d’appréhender le deuxième abbé de Cluny, Odon (né vers 879, mort en 942), grand aristocrate, réformateur monastique sur un large espace géographique et intellectuel de haut niveau.

2L’approche biographique privilégiée ici constitue un biais pour analyser une société, réelle ou idéale, à travers la notion d’itinéraire. Cette dernière renvoie, tout à la fois, aux déplacements incessants de l’abbé de Cluny pour mettre en place ses réformes monastiques, à la mobilité des titulaires du pouvoir dont l’autorité est, par essence, liée à la déambulation, mais aussi à la labilité des sources elles-mêmes, fragmentaires au point de sembler itinérantes. Il en résulte un parcours biographique écartelé entre la Loire et la péninsule italienne, rythmé par la direction simultanée de multiples monastères et profondément inséré dans les rapports de pouvoir de la société proto-féodale.

3L’itinéraire d’Odon, acteur de premier plan et témoin privilégié de son temps, reflète ainsi la profonde transformation des structures aristocratiques alors à l’œuvre, tandis que l’ecclésiologie originale élaborée par l’abbé réformateur, avec un bagage qui demeure celui d’un lettré carolingien, définit les conditions et les contours d’une société d’un type nouveau. Dans ses divers écrits, nourris en particulier de l’influence néoplatonicienne du Pseudo-Denys, l’abbé de Cluny propose en effet une organisation sociale duale et hiérarchisée, dont il exclut de fait les évêques, et qui privilégie les relations entre l’aristocratie guerrière et le monde monastique. Il offre alors aux potentes – ces grands laïcs qui exercent désormais la réalité du pouvoir à la tête de principautés – un modèle de comportement centré sur le cloître qu’ils doivent faire prospérer grâce à leurs donations ou qu’ils viennent peupler par leur conversion tardive. Cette alternative proposée à l’aristocratie guerrière place de fait les moines réformés en position de domination, dans la mesure où ils sont les seuls bénéficiaires de la charité des puissants et où leur pureté sexuelle en fait des médiateurs par excellence, entre Dieu et les hommes.

4À travers l’itinéraire biographique et l’ecclésiologie d’un contemporain, l’objet de cet ouvrage – version remaniée d’une thèse de doctorat soutenue en 2005 – est, en définitive, de cerner au plus près la recomposition des rapports de force et les ressorts idéologiques d’un monde où le champ des possibles est largement ouvert. Dans ce contexte, à quelles stratégies, à la fois sociales et discursives, un puissant aristocrate, entré au service de Dieu, a-t-il recours pour fonder et asseoir son pouvoir ? À un moment où évoluent les cadres de la société et où se bâtissent de nouvelles légitimités, de quelle manière un réformateur justifie-t-il la domination des moines sur l’ensemble du corps social ? Il s’agit, en d’autres termes, d’analyser comment un abbé du Xe siècle construit, tant sur le plan des pratiques sociales que des représentations, une certaine société seigneuriale.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://cem.revues.org/docannexe/image/11149/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 39k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Rosé, Construire une société seigneuriale. Itinéraire et ecclésiologie de l’abbé Odon de Cluny (fin IXe-milieu du Xe siècle), Turnhout, Brepols, 2008 (Collection d’études médiévales de Nice, 8), 734 p.

Référence électronique

Isabelle Rosé, « Construire une société seigneuriale. Itinéraire et ecclésiologie de l’abbé Odon de Cluny (fin du IXe-milieu du Xe siècle) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 13 | 2009, mis en ligne le 19 novembre 2009, consulté le 24 juin 2017. URL : http://cem.revues.org/11149 ; DOI : 10.4000/cem.11149

Haut de page

Auteur

Isabelle Rosé

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org