Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Projets de rencontres 2009-2010

Les nouveaux horizons de l’ecclésiologie : histoire d’une discipline et problèmes de méthode en Histoire de l’Église

Auxerre, Centre d’études médiévales, 27-28 novembre 2009
Dominique Iogna-Prat
p. 351-352

Texte intégral

1Fille de la Réforme, la réflexion savante sur l’Église devient en Allemagne, au cours du XIXe siècle, une branche de la théologie systématique tout en entretenant des liens génétiques avec les sciences historiques et en subissant, dès les années 1880-1900, les effets collatéraux de la création d’espaces disciplinaires proches avec l’émergence de l’histoire et de la sociologie des religions. Mais il faut attendre les années 1930 et surtout l’après-guerre pour que l’ecclésiologie soit examinée pour elle-même dans nombre d’écrits de synthèse en Allemagne ou en Italie, relayés en France par l’œuvre engagée d’Yves Congar. Discipline savante, l’ecclésiologie sert dès lors, pour le meilleur et le moins bon, les besoins divers et contradictoires suscités par l’aggiornamento de l’Église catholique. Cette histoire a fait l’objet de multiples travaux de la part d’historiens du christianisme contemporain et, plus encore, de sociologues des religions soucieux d’éclairer les fondements de leur discipline. Pour autant, il y a encore une ample matière à traiter par le médiéviste professionnel, sans doute plus apte que les spécialistes d’autres périodes à repérer les formes d’instrumentalisation du Moyen Âge aux origines de la tradition sociologique ; qu’on songe, par exemple, à la coloration fortement scolastique du vocabulaire de Gierke, familier des deux formes du Tout (omnes ut uniuersi, omnes ut singuli), ou bien à la distinction uniuersitas/societas dont use Durkheim dans sa lecture critique du contrat social de Rousseau. On n’a, bien sûr, pas la prétention de faire une histoire exhaustive des usages du Moyen Âge à l’époque où se définissent les différents champs constitutifs des sciences sociales ; mais, sur la base des synthèses déjà anciennes du Père Congar et dans le cadre d’une histoire critique des usages historiographiques de l’Église, on essaiera de montrer comment les anciennes catégories « ecclésiales » ont offert aux pères de la sociologie nombre d’outils de réflexion sur le social, cela au moment où l’ecclésiologie, sous des atours théologiques ou sous le couvert d’une histoire des dogmes et, plus globalement, d’une histoire de l’Église, commençait à se constituer en discipline autonome. On cherchera, en somme, par toute une série d’approches thématiques, à montrer comment l’étude de l’ecclésial se confond, au Moyen Âge, avec celle du social, de façon à mesurer les effets à long terme de l’ecclésiologie comme matrice de réflexion sur le lien social.

Programme

2Dans un ensemble de thèmes à traiter dans le cadre de séminaires et de journées d’étude à venir, on abordera les questions suivantes :

Historiographie de l’ecclésiologie

3Philippe Büttgen (CNRS, LAMOP, Villejuif)

La visibilité de l’Église

  • Mode de présentation de l’Ecclesia et définition d’un espace « pour voir » dans l’art d’Église, Daniel Russo (université de Bourgogne, ARTeHIS, Dijon/Iuf)

  • Les « territoires » de l’Église, Dominique Iogna-Prat (CNRS, LAMOP, université de Paris I)

  • La papauté et l’espace du diocèse : histoire d’un monopole, Fabrice Délivré (LAMOP, université de Paris I)

Les rites, témoins et producteurs d’ecclésiologie

4Alain Rauwel (université de Bourgogne, ARTeHIS, Dijon)

Crises de l’Église et renouvellements ecclésiologiques

  • Le Grand Schisme pierre d’achoppement ecclésiologique, Hélène Millet (CNRS, LAMOP, université de Paris I)

  • L’ecclésiologie conciliaire : un problème historiographique, Émilie Rosenblieh (LAMOP, université de Paris I)

  • L’ecclésiologie de Jean de Raguse, Yvan Léger (université de Bourgogne, Dijon)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Iogna-Prat, « Les nouveaux horizons de l’ecclésiologie : histoire d’une discipline et problèmes de méthode en Histoire de l’Église », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, 13 | 2009, 351-352.

Référence électronique

Dominique Iogna-Prat, « Les nouveaux horizons de l’ecclésiologie : histoire d’une discipline et problèmes de méthode en Histoire de l’Église », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 13 | 2009, mis en ligne le 04 septembre 2009, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://cem.revues.org/11122

Haut de page

Auteur

Dominique Iogna-Prat

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org