Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Projets de rencontres 2009-2010

Productions, remplois, mises en registre : la pratique sociale de l’écrit à travers la documentation médiévale bourguignonne / Writing, re-use, recording : the social practice of writing through the medieval documentation of Burgundy

Auxerre, abbaye Saint-Germain, colloque international, 24-25 septembre 2009
Eliana Magnani et Marie-José Gasse-Grandjean
p. 333-337

Texte intégral

1Le propos de ce colloque est de considérer la documentation bourguignonne médiévale, tout support et forme confondus, comme élément de départ d’une réflexion élargie et dans la longue durée sur les pratiques et les usages de l’écrit, en prenant comme fil conducteur la génétique documentaire et ses transformations. Il s’agira ainsi de considérer cette documentation comme un objet, ou des objets, d’étude globale, à l’intersection des contenus et des matérialités tangibles. Dès lors, on s’intéressera aux contextes et aux techniques de production, aux principes et aux structures de mise en registre, d’assemblage et de transmission, et aux enjeux des traitements et des remplois dans le temps.

2Dans cette perspective, il sera question de traiter aussi bien de ces problèmes dans les siècles du Moyen Âge – examen des manuscrits et des inscriptions épigraphiques, usage et manipulation des textes, des signes graphiques, corrélation avec les figurations… – que dans les entreprises modernes et contemporaines, historiographiques et éditoriales : histoires et recueils des XVIe-XVIIIe siècles, éditions érudites des XIXe-XXe siècles, entreprises de numérisation des XXe-XXIe siècles.

3En faisant converger ces différentes approches à partir de la riche documentation de la Bourgogne et de ses marges, et de la comparaison avec d’autres aires géographiques, cette rencontre vise à contribuer à l’approfondissement des débats et des interrogations récentes de la médiévistique dans le domaine de la scripturalité, de l’archéologie des sources et de l’épistémologie du travail de l’historien des sociétés. L’enjeu étant de prendre l’étude d’une documentation « régionale » comme point de départ d’une réflexion générale sur la société médiévale.

4The conference aims to consider Burgundy’s medieval documentation, according to a broad definition which encompasses all kinds of media, as the starting point for a general investigation of the practices of writing in the longue durée which will take into account both the genesis and the subsequent transformation of written sources. This documentation will thus be considered as a global object of study and particular emphasis will be placed on the interrelation between its contents and its materiality. To that purpose, attention will be devoted to the contexts and techniques of production, to the principles and structures of register and transmission as well as to the questions raised by subsequent treatment and reuse over time.

5According to this perspective, the conference will be an occasion for dealing as much with the Middle Ages – by means of the examination of manuscripts and epigraphical records, through the study of the uses and manipulation of texts, as well as of graphic signs and their correlation with images, among many other topics – as with modern historiographical and editorial initiatives – the histories and florilegia from the 16th through the 18th centuries, the scholarly editions of the 19th and 20th centuries and the efforts of digitalization undertaken in the late 20th and early 21st centuries.

6By integrating these different approaches through the rich Burgundian documentation and that of its neighbouring regions, as much as by the comparison with other geographical areas, the conference aims to contribute to the recent debates and investigations of medieval studies in the fields of scripturality and archaeology of sources as well as to the more general discussion concerning the epistemology of social history. The study of a “regional” documentation is thus conceived as a springboard for a broad reflection on medieval society.

Conseil scientifique

  • Marta Madero (Universidad Nacional de General Sarmiento, Argentine)

  • Pascual Martinez Sopena (Universidad de Valladolid, Espagne)

  • Joseph Morsel (Université de Paris I).

Comité d’organisation

  • Eliana Magnani (CNRS – UMR ARTeHIS – Auxerre/Dijon)

  • Marie-José Gasse-Grandjean (CNRS – UMR ARTeHIS – Dijon)

  • Chantal Palluet (CNRS – UMR ARTeHIS – Auxerre/Dijon)

  • Laetitia Bassereau (CNRS – UMR ARTeHIS – Dijon)

Programme du colloque

724 septembre 2009

8Scripturalité carolingienne (modératrice Valérie Theis), 10 h 00-13 h 00

  • Ouverture-Introduction (Eliana Magnani, Marie-José Gasse-Grandjean)

  • L’exégèse auxerroise : d’Haymon d’Auxerre à la Glose ordinaire (Sumi Shimahara)

  • Culture graphique et manifestation épigraphique dans le cadre de la renovatio carolingienne : à propos des épitaphes nivernaises (Cécile Treffort)

9Production diplomatique et archives (modérateur Pierre Chastang), 15 h 00-18 h 00

  • Écrit et rituel dans les chartes de la Bourgogne (Maria Hillebrandt)

  • Le cartulaire de Sauxillanges : une réécriture au service d’une communauté (Arlette Maquet)

  • Le cartulaire de l’abbaye cistercienne d’Acey (Marie-José Gasse-Grandjean)

  • Production d’archives et mise par écrit : le cas des évêques bourguignons à la fin du Moyen Âge (Delphine Lannaud)

1025 septembre 2009

11L’écrit géré et pour gérer (modérateur Benoît Grévin), 9 h 00-12 h 30

  • La fabrique d’un outil de gestion financière à la fin du Moyen Âge : les comptes locaux de l’État bourguignon (Fabienne Couvel et Matthieu Leguil)

  • Les manuscrits enluminés de Philippe le Bon et de Charles le Téméraire : une entreprise littéraire collective et sa diffusion aux XVe-XVIe siècles (Béatrice Beys)

  • Entre érudition et recherche généalogique. Les transcriptions du comte de Chastellux à la fin du XIXe siècle (Marlène Helias-Baron)

12Écrire, peindre, chanter : l’écrit à Réôme (modérateur Étienne Anheim), 15 h 00-18 h 00

  • Que peindre ? Dispositif graphique et figures enluminées dans le manuscrit de l’abbaye Saint-Jean de Réôme (Moutiers-Saint-Jean), manuscrit 1 de la Bibliothèque de Semur (Daniel Russo)

  • Les livres de chant de Moutiers-Saint-Jean : production, conservation et destruction entre XIe et XXIe siècles (Eduardo Henrik Aubert)

  • Le Reomaus de Pierre Rouvier (1637). Choix des « sources » et mise en forme de l’« histoire » de l’abbaye de Saint-Jean de Réôme à Moutiers-Saint-Jean (Eliana Magnani)

13Conclusions (Marta Madero, Pascual Martinez Sopena, Joseph Morsel)

14Participants :

  • Étienne Anheim (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

  • Eduardo Henrik Aubert (Gahom – Ehess, Paris)

  • Béatrice Beys (UMR ARTeHIS – Dijon)

  • Pierre Chastang (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

  • Fabienne Couvel (Université de Paris I)

  • Marie-José Gasse-Grandjean, (CNRS – UMR ARTeHIS – Dijon)

  • Benoît Grévin (CNRS – Lamop - Paris)

  • Marlène Helias-Baron (Université de Paris I/Panthéon-Sorbonne)

  • Maria Hillebrandt (Inst. für Frühmittelalterforschung-Univ., Münster, Allemagne)

  • Delphine Lannaud (Université de Bourgogne – UMR ARTeHIS – Dijon)

  • Matthieu Leguil (Université de Franche-Comté)

  • Marta Madero (Univ. Nac. de General Sarmiento, Buenos Aires, Argentine)

  • Eliana Magnani (CNRS – UMR ARTeHIS Auxerre/Dijon)

  • Arlette Maquet (Centre d’études médiévales – UMR ARTeHIS – Dijon)

  • Pascual Martinez Sopena (Université de Valladolid, Espagne)

  • Joseph Morsel (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne)

  • Daniel Russo (Université de Bourgogne – UMR ARTeHIS – Dijon ; Iuf)

  • Sumi Shimahara (UniversitéParis IV-Sorbonne)

  • Valérie Theis (Université de Paris Est Marne-la-Vallée)

  • Cécile Treffort (Université de Poitiers – Cescm)

15Posters :

  • Noëlle Deflou-Leca (Université de Grenoble)

  • Karl Heidecker (Rijksuniversiteit Groningen, Instituut Geschiedenis, Groningen)

  • Élisabeth Magnou-Nortier (Université de Lille 3)

  • Robert Marcoux (Université Laval – Québec/Univ. de BourgogneUMR ARTeHISDijon)

  • Franz Neiske (Inst. für Frühmittelalterforschung – Univ. Münster)

  • Carlos M. Reglero de la Fuente (Fac. de Filo. y Letras – Valladolid)

  • Coraline Rey (Université de Bourgogne – UMR ARTeHIS – Dijon).

16site web : http://mshdijon.u-bourgogne.fr/​msh_cnrs/​ColloqueEcritAuxerre2009/​index.html

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Eliana Magnani et Marie-José Gasse-Grandjean, « Productions, remplois, mises en registre : la pratique sociale de l’écrit à travers la documentation médiévale bourguignonne / Writing, re-use, recording : the social practice of writing through the medieval documentation of Burgundy », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, 13 | 2009, 333-337.

Référence électronique

Eliana Magnani et Marie-José Gasse-Grandjean, « Productions, remplois, mises en registre : la pratique sociale de l’écrit à travers la documentation médiévale bourguignonne / Writing, re-use, recording : the social practice of writing through the medieval documentation of Burgundy », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 13 | 2009, mis en ligne le 11 octobre 2010, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://cem.revues.org/11112 ; DOI : 10.4000/cem.11112

Haut de page

Auteurs

Eliana Magnani

Articles du même auteur

Marie-José Gasse-Grandjean

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org