Navigation – Plan du site
  • 1  Ces rencontres ont réuni des médiévistes originaires de l’Argentine, du Brésil, du Chili, du Mexiqu (...)
  • 2  Pour les détails de ces rencontres, consulter les programmes et les comptes-rendus en ligne : Josep (...)
  • 3  À l’exception des bilans historiographiques qui feront l’objet de la publication d’un volume à part (...)

Entre 2002 et 2006, le programme Le Moyen Âge vu d’ailleurs a réuni des médiévistes européens et latino-américains1, au cours de quatre rencontres qui se sont déroulées à Auxerre (2002), São Paulo (2003), Madrid (2005) et Buenos Aires (2006)2. Dans un contexte de relative méconnaissance en Europe de ce qui se faisait dans la médiévistique latino-américaine, il s’agissait alors de stimuler les échanges entre de jeunes chercheurs et de chercheurs confirmés autour de l’actualité d’une recherche multiple en train de se construire. Dans ce deuxième volume Hors série du Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, sont regroupées la plupart des contributions présentées au cours de ces quatre ateliers3.

À l’instar du propos du programme qui entendait discuter la recherche en cours, l’état d’achèvement des enquêtes présentées ici est variable. Il s’agit, dans certains cas, du questionnaire initial ou du bilan intermédiaire de projets – recherches doctorales, programmes individuels ou collectifs…­ – qui ont été, depuis, développés ou transformés, voire publiés sur d’autres supports. La plupart des travaux sont cependant des articles inédits, spécialement conçus pour cette publication.

Le lecteur remarquera la grande diversité des thèmes traités. Ils traduisent quelques-unes des traditions et des tendances récentes de la médiévistique dans les différents pays, ainsi que la personnalité scientifique des médiévistes participant au programme. Les cinquante articles ont été regroupés sous dix ensembles, manière imparfaite d’organiser et de rendre compte de la multiplicité des matières abordées. Le problème des continuités du Moyen Âge en terre américaine est l’objet de la première partie (1. Entre l’Ancien et le Nouveau Monde), suivie des réflexions historiographiques et méthodologiques sur les documents et sur des notions en jeu dans le travail des médiévistes (2. Penser sources et concepts). C’est selon une perspective équivalente de questionnement conceptuel que se placent les articles réunis dans les troisième et quatrième parties, portant sur la société médiévale et son organisation (3. Société, communauté), et sur les relations entre chrétiens et musulmans (4. Reconquête et Islam). Les travaux sur la production historiographique et la lyrique médiévale ont été réunis dans un cinquième ensemble (5. Écrit littéraire et historiographique), suivis des études concernant l’histoire de l’art et les images (6. Images, architecture, objets), la musique et les jeux (7. Musique, musiciens, jeux). Le huitième ensemble est consacré à l’anthropologie juridique et à l’ontologie du sujet (8. Individu, droit et coutume), tandis que la liturgie, l’hérésie et les échanges sont des thèmes développés dans le neuvième (9. Liturgie, exégèse). Les études hagiographiques et apocalyptiques ont été regroupées dans la dernière partie (10. Vies des saints,  miracles et visions. Orient et Occident).

Sans avoir eu la prétention de couvrir entièrement tous ces sujets, mais en voulant témoigner du dialogue entre les différentes historiographies en présence, j’espère que ce recueil pourra refléter l’intensité des discussions, l’éventail des découvertes, et la richesse des échanges, tant scientifiques qu’humains, qui ont animé toutes les rencontres.

Le programme Le Moyen Âge vu d’ailleurs et la réalisation de ce volume d’articles a été possible grâce au soutien enthousiaste de nombreux collègues et ami(e)s qui se reconnaîtront ici et que je remercie chaleureusement. Je tiens à témoigner ma reconnaissance toute particulière à : Néri de Barros Almeida, Monique Bourin, Flávio de Campos, Maria Inés Carzolio, Hilário Franco Júnior, Dominique Iogna-Prat, Marta Madero, Pascual Martínez Sopena, Pierre Moret, Joseph Morsel, Chantal Palluet, Daniel Russo, Christian Sapin et Jean-Claude Schmitt.

Le manuscrit a été préparé par Pierre Bonnerue et avec le soutien du Centre d’études médiévales d’Auxerre. La mise en ligne a été réalisée par Marie-José Gasse-Grandjean et par moi-même.

Notes

1 Ces rencontres ont réuni des médiévistes originaires de l’Argentine, du Brésil, du Chili, du Mexique, de l’Espagne, de la France et du Portugal. Ce programme a été porté par le Centre d’études médiévales d’Auxerre et par l’ARTeHIS – UMR 5594 – Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés (CNRS, université de Bourgogne, Ministère de la Culture). Il a débuté dans le cadre de l’ACI ‘Internationalisation des SHS’ (Ministère de la Recherche) et s’est prolongé grâce au soutien de plusieurs institutions : Institut universitaire de France ; CNRS – bureau Cône Sud ; EHESS ; Casa de Velázquez ; Universidade de São Paulo (Brésil) ; Instituto de Estudos Avançados da Universidade de São Paulo (Brésil) ; Fundação de apoio à pesquisa do Estado de São Paulo - FAPESP (Brésil) ; Universidad de Buenos Aires (Argentine) ; Universidad Nacional de General Sarmiento (Argentine) ; CONICET (Argentine) ; Agencia de promoción científica y tecnológica (Argentine) ; Academia Nacional de Bellas Artes à Buenos Aires (Argentine).
2 Pour les détails de ces rencontres, consulter les programmes et les comptes-rendus en ligne : Joseph Morsel, « Le Moyen Âge vu d’ailleurs », Bulletin du Centre d'études médiévales d'Auxerre, 7 (2003), http://cem.revues.org/document3172.html ; Eliana Magnani, « Le Moyen Âge vu d’ailleurs II. Historiographie et recherches actuelles », Bulletin du Centre d'études médiévales d'Auxerre, 7 (2003), http://cem.revues.org/document3402.html ; Lênia Márcia Mongelli, « Le Moyen Âge vu d’ailleurs II », Bulletin du Centre d'études médiévales d'Auxerre, 8 (2004), http://cem.revues.org/document923.html ; Eliana Magnani, « Le Moyen Age vu d’ailleurs III. Anthropologie historique et archéologie : mises en perspectives et études en cours », Bulletin du Centre d'études médiévales d'Auxerre, 8 (2004), http://cem.revues.org/document975.html ; Pascual Martínez Sopena, « Le Moyen Âge vu d’ailleurs III. La Edad Media desde otros horizontes III. », Bulletin du Centre d'études médiévales d'Auxerre, 10 (2006), http://cem.revues.org/document586.html ; Marta Madero et Eliana Magnani, « Le Moyen Âge vu d’ailleurs IV/La Edad Media desde otros horizontes IV. Sources et concepts/ Fuentes y conceptos », Bulletin du Centre d'études médiévales d'Auxerre, 10 (2006), http://cem.revues.org/document490.html ; Marta Madero, « Le Moyen Âge vu d’ailleurs IV : Sources et concepts / La Edad Media desde otros horizontes IV. Fuentes y conceptos », Bulletin du Centre d'études médiévales d'Auxerre, 11 (2007), http://cem.revues.org/document1109.html
3 À l’exception des bilans historiographiques qui feront l’objet de la publication d’un volume à part, par les Éditions de l’Université de Dijon. Par ailleurs, les communications de la deuxième rencontre, en 2003, à São Paulo, ont donné lieu à l’édition d’un volume par l’Instituto de Estudos Avançados da Universidade de São Paulo : Le Moyen Âge vu d’ailleurs II. Historiografia e pesquisas recentes, Eliana Magnani, Hilário Franco Jr. et Flávio de Campos (orgs.), São Paulo, Instituto de Estudos Avançados da Universidade de São Paulo, setembro 2004 (Série Ciências Humanas, 27), 387 p.
Haut de page
  • Logo Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • Revues.org